Accueil > Films en ligne > Courts métrages unitaires

Courts métrages unitaires

Des oeuvres uniques et singulières, à découvrir et à faire partager.

Articles

  • 803

    15 septembre 2012, par Benoît Labourdette

    Un film de Benoît Labourdette (2’49, 2012).
    La reconstruction d’un souvenir refoulé, à ses prémices. L’histoire revient par bribes. Le regard s’égare à compter des numéros de portes fermées derrière lesquelles résident, comme des monstres tapis, les souvenirs. Ils sont là, mais les portes ne s’ouvrent pas, malgré les tentatives. Alors, comme autant de bruits étouffés, ce sont des lambeaux de sa propre histoire qui reviennent. Texte du film
    Je ne vois rien. Je touche avec les mains. Je sais qu’il y a du monde. Un médecin, une maîtresse d’école... un oeuf de Pâques. Le silence est d’or. Une chaise en plein (...)

  • Réservé infirmière

    21 mai 2011, par Benoît Labourdette

    Un film de Benoît Labourdette (3’22, 2011).
    La trace, dans les lieux, des histoires et des drames qui s’y sont déroulés. Une place de parking réservée, une autre place de parking réservée, vides au moment où on les regarde, mais qui ont vu passer tellement de gens et d’histoire de vie... qui peuvent raconter tant, si on s’y attarde un instant.
    Mon intention, avec ce film, est de chercher, par un regard très "stable", insistant, à percer le secret des murs, du fond du parking, de la vue sur la mer... de ce réel que l’on regarde collectivement.
    J’ai donc choisi une focale fixe de 50mm, des plans tous (...)

  • Votre attention s’il vous plaît

    6 mai 2011, par Benoît Labourdette

    Un film de Benoît Labourdette, 3’07s, 2011.
    Un quai de gare, une caméra Flip posée par terre, la voix-off du chef de gare, des voyageurs qui attendent, un train qui arrive... une situation du quotidien, au sein de laquelle je propose de "creuser des trous", dans l’image notamment, de chercher les espaces et le sens. C’est pourquoi l’image, qui semble naturelle, est entièrement reconstruite.
    Ce qui m’a frappé, et décidé à faire ce film, c’est la voix-off que j’ai captée, les voyageurs qu’on appelle des "clients", alors qu’on pourrait les nommer "passagers", "voyageurs", ou autrement. Ces représentations (...)

  • Vous êtes ici

    9 janvier 2011, par Benoît Labourdette

    Un film de Benoît Labourdette, 5’41s, 2011, numérique, Format 16/9, Noir et blanc, Son stéréo.
    L’état du monde
    Peut-on être touché par l’état du monde ? Dans les petits détails microscopiques du quotidien se cachent peut-être les plus profonds questionnements philosophiques.
    Voir ou ne pas voir ?
    Le cinéma est un art qui montre. Donc, c’est un art qui met son spectateur face aux questions liées à la vision.
    Accéléré, tilt shift et noir et blanc
    L’accéléré, le tilt shift et le noir et blanc sont trois procédés très visibles employés dans ce film.
    L’accéléré (comme le ralenti) permet de proposer un autre (...)

  • Un homme qui cherche sa maman

    17 juillet 2010, par Benoît Labourdette

    Court métrage expérimental. 3’23s. 2010. Réalisé par Benoît Labourdette.
    Une tentative d’évocation, sans rien en dire ni en expliquer, d’un moment de basculement dramatique dans la vie de deux personnes...
    C’est un court métrage expérimental dans la mesure où il tente une expérience de narration par l’évocation. Le projet est de questionner la façon de raconter une histoire. Est-ce que cela reste opaque ? Est-ce que cela entraîne, comme une simple histoire entraîne ? Est-ce que l’émotion se construit pour celui ou celle qui regarde ? C’est, entre autres, pour ces questions que j’ai tenté cette expérience. (...)

0 | 5